Wan2bee - blog de conseils et actus sur l'emploi

    DERNIERS ARTICLES

    Retour à l'accueil

    Spécial Halloween : 10 métiers les plus mortels

    HALLOWEEN 10 METIERS LES PLUS MORTELS - bucheron - pecheur - agriculteur - couvreur - nucleaire

     

    Bonjour à tous,

     

    Avant de quitter tes bureaux douillets et d’aller t'aventurer dans l’antre de la nuit à la recherche de denrées bourrées de sucre et colorants gangrenées par les multinationales de l’agro-alimentaire, nous allons te surprendre, oui, nous allons t’effrayer !

     

    Oui pour Halloween, tu vas découvrir les métiers… les plus mortels !

     

    Zoom sur les 10 métiers les plus mortels en France.

     

    #Métier 10 : Bûcheron

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 décès sur 4256

    Etonnant n’est-ce pas ?

    On n’imagine pas un chêne en sérial killer ? Et pourtant, ces derniers le sont à leur insu et le métier de bûcheron est bien une profession à risque. Peut-être est-ce pour cette raison que le métier de bûcheron recrute ?


    Bon, on n’est pas sur un mort par semaine. Tu peux envisager de faire ce métier sans crainte, surtout si tu es agile. (faut bien éviter les arbres tueurs)

     

    | rFormation : comment devenir bûcheron ?

    Il existe deux formations pour accéder à ce métier :

    • CAPA : travaux forestier, une formation de 2 ans en apprentissage (après la 3e)
    • BAC pro : gestion et conduite de travaux forestiers en 3 ans (dès la 3e)

    Il y a actuellement 5 000 postes en France et une bonne perspective d’embauche.

    | Salaire : combien gagne un bûcheron ?

    Le bûcheron gagne environ 1365 euros brut par mois à ses débuts.

     

    HALLOWEEN 10 METIERS LES PLUS MORTELS - bucheron - bois - hache - emploi - sante

    #Métier 9 : L’éboueur

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 3968

    Les rippers (autre nom donné aux éboueurs) travaillent dans la rue, et, qui dit travail dans la rue, dit métier à risque. 

    Accidents avec un véhicule, un cycliste, ou même un piéton. Agressions par des tiers. Ports de charges lourdes à longueur de journées, le métier d’éboueur est dangereux et n’est pas fait pour tous.
    Néanmoins, tous ces dangers sont “récompensés” par de nombreuses primes qui viennent gonfler le salaire de l’éboueur.

     

    Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est que la majorité des éboueurs sont agents de la fonction publique. Tu trouveras également quelques éboueurs dans la fonction privée, les salaires diffèrent en fonction de l’employeur. Tu trouveras toutes les différences dans la section salaire.

     

    | Formation : comment devenir éboueur ?

    Plusieurs formations existent pour ce métier :

    • CAP PEUCR : propreté de l'environnement urbain - collecte et recyclage
    • CAP agent d’assainissement et de collecte des déchets liquides spéciaux 
    • Bac pro GPPE :  gestion des pollutions et protection de l'environnement

    Evolution possible vers la fonction de conducteur de matériel de collecte ou de nettoiement (chauffeur du camion benne) en suivant une formation complémentaire.

     

    | Salaire : combien gagne un éboueur ?

    Secteur public

    Salaires nets moyens par âge dans la fonction publique territoriale (hors indemnité) : 

    • Moins de 25 ans : 1 339 € brut/mois
    • De 25 à 39 ans : 1 716 € brut/mois
    • De 40 à 49 ans : 1 862 € brut/mois
    • De 50 à 54 ans : 1 939 € brut/mois
    • 55 ans ou plus : 2 064 € brut/mois

    Secteur privée 

    De 1250 € à 1300 € brut par mois (hors prime) pour commencer. Le salaire en net de l’éboueur en secteur privée atteindra environ 1350 à 1450 € pour 35 heures par semaine.

     

     

    #Métier 8 : Technicien en équipement nucléaire

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 3251

    Le métier de technicien en équipement nucléaire est parfaitement à sa place dans ce top des métiers les plus mortels.

    Remplies de fantasme, les centrales nucléaires nourrissent beaucoup l’image du public. Mais globalement, quels sont ses missions ? Tous les techniciens en équipement nucléaire meurent-ils de radiation comme la super série “Tchernobyle” sur OCS ?
    Eh bien… non ! 

     

    Le technicien en équipement nucléaire contrôle les radiations sur le site de la centrale et ses environs. Il prépare les différents envois et réceptions de combustibles neufs et usagés.
    Il est également en charge du bon fonctionnement des circuits d’eau de refroidissement et des tableaux électriques de la centrale. En gros, s’il y a un Fukushima en Auvergne, c’est sa faute !


    Si tu veux exercer ce métier et ne pas mourir dans d’affreuses souffrances, nous te conseillons d’avoir une bonne résistance physique, une bonne gestion du stress et de la pression ainsi que, comme nos amis bûcherons, une grande vigilance et réactivité.

     

    HALLOWEEN 10 METIERS LES PLUS MORTELS - nucleaire - technicien - laboratoire

    | Formation : comment devenir technicien en équipement nucléaire ?

    De nombreux diplômes sont disponibles pour ce métier :

    • Bac pro environnement nucléaire
    • BTS contrôle des rayonnements ionisants et applications techniques de protection/électrotechnique/fluides, énergies, environnements
    • DUT hygiène sécurité environnement/génie thermique et énergie/mesures physiques
    • Licence professionnelle santé/sécurité en entreprise et radioprotection/techniques nucléaires et radioprotection/maintenance en milieu nucléaire
    • Diplôme National de Technologie Spécialisé en maintenance nucléaire

    De nombreuses vieilles centrales nécessitent d’être démantelées et les besoins en techniciens en équipement nucléaire sont forts. Tu pourras évoluer en chef d’équipe, responsable de chantier, chef de projet, gestionnaire de prestation ou de formation.

     

    | Salaire : combien gagne un technicien en équipement nucléaire ?

    Il peut gagner 1600 € brut par mois hors prime à ses débuts. Ce salaire monte rapidement.

     

     

    #Métier 7 : Couvreur

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 2881

    Couvreur, un métier qui donne le vertige. Ha ha ha…
    Le couvreur est comme tu peux t’en douter, confronté aux risques de tomber. Que ce soit de sa faute ou non. Mais ce n’est pas le seul facteur qui met en péril les couvreurs. 

    En effet, ils sont soumis à une forte exposition des rayons UV et donc du cancer de la peau.


    Le couvreur doit avoir une bonne forme physique et une grande capacité de concentration. Au-delà de ça, il doit avoir des rudiments en dessin, et une parfaite connaissance des matériaux utilisés.
    Si prendre de la hauteur ne te fait pas peur; c’est un métier qui embauche car pour tous les métiers liés au secteur du bâtiment, la demande est forte. Nous te conseillons cependant d’avoir plusieurs cordes à ton arc et de plébisciter plusieurs formations pour avoir un salaire et des compétences plus importantes.

     

    | Formation : comment devenir couvreur  ?

    De nombreuses formations existent pour le métier de couvreur :

    • CAP couvreur
    • CAP étancheur du BTP et des TP
    • Brevet professionnel étanchéité du bâtiment
    • Brevet professionnel de couvreur
    • Mention complémentaire en zinguerie
    • Brevet de maîtrise de couvreur
    • BTS charpente-couverture
    • BTS enveloppe du bâtiment : façade et étanchéité

     

    Cependant, il est à noter que les possibilités d’évolution du couvreur sont multiples. En effet il peut se spécialiser dans de nombreux domaines où même dans un matériaux (tuile, ardoise ou même monument historique). Après quelques années d’expériences, il deviendra chef couvreur. En élargissant ses compétences, il pourra installer des panneaux solaires, ou devenir plombier zingueur. A noter qu’un couvreur à son compte gagne très bien sa vie.

    | Salaire : combien gagne un couvreur ?

    Le salaire brut par mois d'un débutant commence à 1430 € (hors prime).

     

    #Métier 6 : Manutentionnaire

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 2684

    Charges lourdes + machines dangereuses = danger !

    Le métier de manutentionnaire a mué avec la mondialisation.

     

    La demande toujours plus forte amène les manutentionnaires à aller toujours plus vite, toujours plus longtemps. Ce qui fait qu'aujourd'hui, le métier peine à recruter.

    Nécessitant une très bonne condition physique et une bonne force mentale, tu trouveras facilement du travail dans ce métier qui est plutôt bien payé.

     

    | Formation : comment devenir manutentionnaire  ?

    • Manutentionnaire cariste : le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES).
    • Agent de magasinage (magasinier) : CAP d’entreposage et de messagerie.

    Après quelques années d’expériences, le manutentionnaire peut devenir chef d’équipe, responsable des stocks, ou s’orienter après une formation vers le métier de magasinier ou de pontier grutier.

    | Salaire : combien gagne un manutentionnaire ?

    Le manutentionnaire peut gagner 1 645 € net par mois (hors prime).

     

     

    #Métier 5 : Ouvrier Sidérurgique et mines

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 2597

    Chaleur insoutenable, environnement bruyant (merci les casques), surfaces de travail dangereuses.

    Les ouvriers sidérurgistes et mines sont amenés à travailler en hauteur, ce qui peut créer de nombreuses chutes mortelles.

    Une bonne condition physique est donc indispensable.


    L’ouvrier sidérurgiste a pour mission de surveiller et de réguler les phases de productions des métaux à chaud, il doit donc également contrôler le bon fonctionnement des équipements, vérifier si les normes de sécurité sont bien appliquées.


    Il est également en charge de produits plus techniques comme le lancement de nouvelles gammes de produits dans son lieu de travail et l’analyse des données d’exploitation pour en faire des bilans de résultats.
    Un métier passionnant, éclectique et …. dangereux !

     

    | Formation : comment devenir ouvrier sidérurgique et mines  ?

    Ce métier est accessible avec une expérience professionnelle en sidérurgie ou en métallurgie :

    • CAP/BEP/Bac Pro en fonderie, mécanique, productique, électrotechnique
    • BTS, DUT en fonderie, génie mécanique selon opérations ou fonction
    • Certificat(s) d'Aptitude à la Conduite En Sécurité - CACES peut être un plus

    | Salaire : combien gagne un ouvrier sidérurgique et mines ?

    L’ouvrier sidérurgique et mines peut avoir un salaire de 1 672 € net par mois.

     

    HALLOWEEN 10 METIERS LES PLUS MORTELS - agriculteur - champ - emploi - campagne

    #Métier 4 : Agriculteur

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 2597

    Au nom de la terre a mis en lumière le mal être des agriculteurs (on te conseille vivement le film).

    Les agriculteurs sont aujourd’hui soumis à une pression de tous les instants et courent de nombreux danger.
    Cette pression comme montrée dans le film engendre de nombreux suicides. Mais c’est loin d’être le seul facteur de danger pour les agriculteurs.
    En constant contact avec les engrais et pesticides, qui se sont révélés avec le temps extrêmement nocifs pour la santé, les risques de maladies graves comme le cancer ou Alzheimer sont réels. Ajouter à cela des risques d’accidents du travail et tu as un métier très dangereux où la passion permet de faire avancer ces héros de l’alimentaire.

     

    | Formation : comment devenir agriculteur  ?

    Il est possible d’accéder au métier par l’expérience, sans formation préalable, mais on te conseille de te former pour t’épanouir dans la profession :

    • Cap BEP en production agricole
    • Bac Pro Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole
    • Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole -BPREA
    • BTSA (brevet de technicien supérieur agricole)

    | Salaire : combien gagne un agriculteur ?

    1600 euros brut en moyenne par mois pour un agriculteur débutant.

    2200 euros brut par mois en moyenne pour un agriculteur chef d’exploitation.

     

    Le saviez-vous ? L’hexagone est le leader européen agricole avec 20% de la production.

     

     

    #Métier 3 : Pilote d’avion

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 décès sur 1785

    A travers ce métier on pourrait ajouter toutes les professions travaillant dans le domaine aérien, les crashs ne faisant rarement qu’une seule victime.

    Bien que ce métier soit dangereux, il est surement celui qui est le mieux payé. A noter qu’on n’encourt pas les mêmes risques dans ce métier en fonction du pays dans lequel on travaille, l’infrastructure joue pour beaucoup.
    En Russie par exemple, de part ses infrastructures et sa flotte vieillissante, être pilote d’avion en fait l’un des métiers les plus dangereux pour la planète.

    Le pilote de ligne, pour limiter le risque au maximum, planifie minutieusement le plans de vol. Il s’assure avec son co-pilote que tous les accessoires sont en bon état de marche et que l’avion a le carburant nécessaire pour effectuer le trajet.


    Contrairement aux idées reçues, le pilote d’avion ne conduit pas que des passagers, mais également des frets, des banderoles publicitaires.
    Des avions peuvent avoir des trajets humanitaires ou de secours, ou encore agricoles ou pour la photographie aérienne.

    | Formation : comment devenir pilote d’avion  ?

    Par voie civile d’Etat : 

    • Ecole nationale de l'aviation civile (ENAC). Accessible après un concours très sélectif. Il existe 3 concours.
    • Le concours EPS/S : s’adresse aux candidats n’ayant aucune connaissance ou compétence aéronautique disposant d’un bac+1 au minimum ayant entre 16 et 23 ans et reconnus aptes physiquement. Il s’agit d’une formation théorique et gratuite sur 24 mois.

    Les 2 autres concours s’adressent aux candidats qui disposent déjà de connaissances théoriques et pratiques : 

    • Concours EPL/U
    • Concours EPL/P

    Par voie privée : 

    Une cinquantaine d'écoles forme des pilotes professionnels qui peuvent ensuite devenir pilote de ligne. Ces formations sont très coûteuses étant donné le nombre d’heures de vols qu’elles impliquent :

    • Licence de pilote professionnel
    • Qualification IFR
    • MCC
    • Qualification QT multipilote

    Enfin, c’est l’Armée de l’air qui assure la formation des pilotes.

     

    | Salaire : combien gagne un pilote d’avion ?

    Les salaires des pilotes varient en fonction des compagnies aériennes, du type d'avion, des distances, de l'expérience du pilote. 

     

    Chez Air France-KLM, par exemple :

    13 000 €  brut/mois pour un copilote ; 18 000 €  brut/mois pour un commandant de bord.

     

    #Métier 2 Élagueur

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 décès sur 1618

    Métier qui s’effectue principalement en hauteur, être élagueur peut vite devenir très dangereux.

    On ne compte plus les fractures et blessures d'une mauvaise appréciation ou à une chute d’arbre inopportune.

    L’élagueur ne s’occupe pas que de couper des branches, il se soucie réellement de la santé des arbres en menant différentes opérations (entretien, architecture sanitaire etc…).

     

    Tu es agile, tu aimes les arbres, la nature et la hauteur ? Ca tombe bien, car le métier recrute énormément. Note également que tu devras avoir des facultés en botanique.

     

    | Formation : comment devenir élagueur  ?

    On peut devenir élagueur à travers plusieurs formations :

    • CAP ou un bac professionnel avec une option liée au domaine agricole
    • Certificat de spécialisation « tailles et soins aux arbres » obtenu après une année de formation théorique et pratique.

    Avec quelques années d’expériences, l’élagueur peut prétendre à devenir chef d'équipe ou chef de chantier élagage. Il peut par la suite monter sa propre affaire dans le domaine.

     

    | Salaire : combien gagne un élagueur ?

    L’élagueur gagne environ 1500 € brut par mois (hors prime).

     

     

    #Métier 1 : Marin-pêcheur

    TAUX DE MORTALITÉ : 1 sur 500

    Surpris ? Pas tant que ça.

     

    La pêche au crabe en Alaska avec ses eaux glaciales, son environnement hostile et ses équipements peu maniables, est considérée comme le métier le plus dangereux au monde.

     

    Tout sur un bateau de pêche est propice à l’accident.

     

    Avec des conditions de travail particulièrement difficiles car le marin pêcheur passera plusieurs semaines en mer. Il est également appelé à rester plusieurs jours sans dormir et les blessures sont monnaie courante. La pression liée à la mer et l’obligation d’une quantité de pêche suffisante font de ce métier un travail très stressant.

    Lien vidéo : Métier marin pêcheur

    | Formation : comment devenir marin-pêcheur ?

    Le métier de martin-pêcheur est accessible à travers plusieurs diplômes :

    • CAP Maritime de Matelot
    • Bac pro Marin Pêcheur
    • Bac pro Conduite et Gestion des Entreprises Maritimes (option pêche)
    • Bac pro Électromécanicien de Marine
    • Pour les plus de 20 ans : Certificat d'Aptitude Nautique (CIN). 8 semaines de formation

    | Salaire : combien gagne un marin-pêcheur ?

    Le martin-pêcheur gagne 1500 € brut par mois + prime d'intéressement sur la pêche.

     

     

     

    Alors ça t'a plu ? En attendant, tu peux découvrir d'autres mondes et fiches métier :

     

    A LIRE : Comment travailler dans le monde du cinéma ?

     

    A LIRE : Comment travailler dans le monde du football ?

     

    A LIRE : Comment travailler dans le monde de l'équitation ?

     

     

    JOYEUX HALLOWEEN

     

     

    @Wan2bee / @Images : Shutterstock / Wan2bee

    Métier Travail
    | 31 octobre 2019| By Wan2bee

    Laisse un commentaire