Blog_header_newdesign

ARTICLES POPULAIRES

DERNIERS ARTICLES

Retour à l'accueil

Les 10 expressions insupportables en entreprise #2

top 10 pires expressions en entreprise - bureau - collègues - publicitaire - mot-clé - business - humour - communication entreprise - femme d'affaire

 

Vous l’attendiez, il est de retour ! Et accessoirement aussi parce qu’il a très bien marché.

 

Mais cela nous paraît être un élément négligeable en comparaison de l’ardent désir qui nous tient de dépeindre notre quotidien salarial. (Cette phrase est beaucoup trop longue)

 

Bref, trêve de balivernes et rentrons dans le vif du sujet.

 

 

 

Avant toute chose, pour les retardataires qui auraient loupés une bonne tranche de rire, pour l’épisode 1, ça se passe ici :

Top 10 des expressions insupportables en entreprise

 

# 10 - Le déconsidéré : « je reviens vers toi »

« Calme toi, t’es pas un boomerangs Francis ».

C’est ce qu’on rêve de dire à cette personne qui nous prend littéralement pour une girouette.

Pour commencer, on n’a jamais vu d’Homme boomerang, et ce, même si on est en 2019. Ou alors peut-être des robots hommes Boomerang, mais ça doit être secret défense. Mais là, on digresse.

En tout cas, Francis, lui, il nous a pris pour un abris-bus.
Petit conseil, utilise une arme dévastatrice !


CQFD : Le « sorry j’suis overbooké ».


#9 - Le faux bilingue « HP » : « Il est très smart »

Là encore, on a envie de dire à Francis, que « non ce n’est pas une voiture ».

C’est fou cette manie de prendre les gens pour des objets ! Oups je crois que je viens de trouver une métaphore stylée sur la société sans faire exprès…

Bref, à écouter notre cher collègue, la personne dont on parle a écrit la sixième constitution alors qu’en fait, elle a bien souvent ouvert un énième E-shop d’un produit faussement révolutionnaire. C’est bien, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard.


CQFD : On a déjà téléshopping.


#8 - Le Laure Manaudou : « j’suis sous l’eau »

Alors déjà, on ne peut pas être sous l’eau, parce qu’on n’a jamais vu ce qu’il y avait en dessous.

A la limite, il y’a de la lave ou des cailloux. Et ton collègue, ce n’est pas la Torche à ce qu’on sache.

En revanche, nous, on a bien envie de le noyer avec sa fausse charge de travail.


CQFD : regarde le droit dans les yeux et fais « A glou a glou a glou ».

 

top 10 pires expressions en entreprise - bureau - collègues - publicitaire - mot-clé - business - humour - communication entreprise - femme d'affaire  - patron - ceo - process

#7 - Le néo-fonctionnaire : « c’est pas dans le process »

C’est marrant, au 21e siècle, on a l’impression que le surpoids qui sévit dans le monde est dû à la mauvaise nutrition et au fait que tout le monde mangent les dernières syllabes des mots.

« Process » qui signifie procédure, est un mot qu’on retrouve principalement dans les administrations françaises ouvertes entre 14h et 16h30 le jeudi après-midi.


CQFD : Ce n’est pas parce qu’on mâche une syllabe qu’on devient sympa.


#6 - Le tendancieux : « c’est dans le pipe »

Si tu n’as jamais entendu cette expression (et tu as une chance inouïe), sache que pipe, prononcé « païpe » signifie, « qui est dans les tuyaux ».

En gros : on travail dessus mais on ne sait absolument pas où on en est.

Ou dis plus franchement : on n’a rien foutu.

C’est typiquement le genre d’expression que Francis utilise à outrance pour parler pour ne rien dire. Et dieu sait qu’il aime ça.


CQFD : appelle un plombier.

 

 

 

 

                                                       Laurence Armé - Les Filles d'Aujourd'hui - La community Manager

 

#5 - L’aveuglant : « j’ai vu passer ton mail »

A l’écouter, il était sur le bord d’une rivière où il a vu passer ton mail en pirogue.

Sauf que non, ce n’est pas un aventurier et tu n’es pas en Amazonie.

Le dernier truc dangereux que Francis a fait : louer une trottinette sans casque.

C’est te dire si on est loin d’Indiana Jones.

En revanche, tu peux employer une des expressions de l’article précédent pour lui montrer que tes messages sont dignes d’intérêt.


CQFD : fais-lui savoir ton mécontentement en commençant ta phrase par « sauf erreur de ma part ».


#4 - Les bilingues érudits : « on va brainstormer »

 

mtop 10 pires expressions en entreprise - bureau - collègues - publicitaire - mot-clé - business - humour - communication entreprise - femme d'affaire -brainstorm - brainstorming - crreativite - homme affaire - costume cravate

Parce que le mot « réfléchir » est apparemment passé au langage soutenu, on utilise maintenant le mot « brainstorme ».

La majorité du temps, la plupart des « réunions » de ce genre sont d’une vacuité abyssale, consistant à savoir si la machine à café doit être à côté de l’évier ou du micro-onde.

Le pire ? A la fin, on n’a bien souvent aucune de réponse.


CQFD : il existe une version hardcore qui est « on va brainsto ». On espère pour toi que tu ne l’entendras jamais. Un ORL, ça coûte cher.

 

#3 - Le stalinien : « je prends le lead »

Francis attendait ce moment depuis des mois.

Droit sur sa chaise, le souffle haletant, il se leva d’un coup et dit d’un air vindicatif « je prends le lead ». Aujourd’hui, Francis allait décider de la couleur du bordereau.

Plus sérieusement, cette expression montre un manque cruel de tact et de confiance en l’autre.

Généralement les personnes utilisant cette expression sont des gens arrogants, rabaissant les autres pour se sentir exister et n’ayant par la même occasion, aucune confiance en eux.


CQFD : Tu démasqueras ce type d’individu quand ils te diront un vendredi soir « alors, t’as pris ton aprèm ? ».


#2 - L’insupportable : « to-do list »

Et dire qu’en 2019 on a besoin d’applications et d’outils de « gestion de tâches » pour faire une simple liste…

L’expression « je le mets sur ma to-do » est excessivement énervante.

Pourquoi ne pas dire simplement que l’on va le faire ? Le monde n'a pas besoin de savoir qu’on utilise une TO DO liste.

Pourquoi être fier de dire qu’on est incapable de se rappeler ce qu’on l’on doit faire et qu’on est plus proche du poisson rouge que de Einstein ?

En plus, ça sonne comme Doudou. Du coup, on a l’impression de parler à un enfant et on a déjà Noël et Pâques pour se rappeler qu’ils existent.


CQFD : cette personne n’évoluera jamais dans la société.


#1 Le démon sociétale : « Asap (as soon as possible)»

Qui signifie clairement « fais le maintenant, je te considère comme mon esclave ».

Attends deux minutes et prends un kit kat.

Étrangement le mot Asap n’est jamais suivi d’un « s’il vous plaît » où même d’un petit « stp ». Pourtant, « s’il vous plait » c’est la base de la politesse.

Les gens qui utilisent Asap sont les mêmes qui se mettent à gauche de l’escalator et qui n’avancent pas le lundi matin à Saint Lazare.

Ici, on connait un remède miracle, on utilise l’expression « dès que possible s’il te plait » et magie ! on obtient un sourire.


CQFD : Achetez de l’eau bénite.

 

Envie d'un 3e article sur le sujet ? Laisse un commentaire pour nous le dire !

 

Tu veux rester dans la tendance du moment ?

Alors va lire notre article sur les pires collègues au bureau (si tu ne te trouves pas c'est que tu en fais sans doute partie)

 

A LIRE : 10 collègues vraiment insupportables en entreprise

 

@Wan2bee / @Images : Shutterstock et Wan2bee

Tendance
| 24 avril 2019| By Wan2bee

Laisse un commentaire

    CONSEIL DU JOUR

    NEWSLETTER