header_blog_wan2bee_v4

DERNIERS ARTICLES

Retour à l'accueil

Est-ce difficile d'être une femme en entreprise ?

ENTETE-femme-entreprise-difficulte-parite-egalite-emploi-travail-discrimination

 

mamie-rh-article-2

 Bonjour mon enfant, 

 

Ta mamie de substitution préférée aimerait te parler de la situation des femmes en entreprise, de nos jours ! Théoriquement, les hommes et femmes ont les mêmes droits depuis la fin du XXe siècle. Mais l’enjeu, au XXIe siècle, est de faire évoluer les mentalités 🤲

 

Est-ce difficile d'être une femme en entreprise ?

 

 

#10 - Une rémunération inférieure à celle des hommes

18,6% : c’est l’écart moyen constaté entre les salaires féminins et masculins. À compétences égales, les hommes gagnent même 10% de plus. Et ce n’est pas tout : plus la carrière avance, plus le fossé se creuse ! Alors même si ces inégalités  ont diminué de 25% environ sur les 20 dernières années, le problème est toujours d’actualité. C’est vrai, les femmes ont souvent tendance à attendre d’être récompensées pour leur travail bien fait, comme le ferait une bonne élève. Mais le monde du travail ne fonctionne pas ainsi, malheureusement. 

I Conseils de Mamie RH
En tant que femme, n’hésite pas à demander une augmentation lorsqu’elle est justifiée. Au cachot, la fausse modestie, mon enfant ! Ta Mamie RH te conseille d’estimer ta valeur par rapport au marché du travail (sur Glassdoor, par exemple), et d’échanger avec tes collègues masculins. Tu auras ainsi toutes les clés en main pour négocier au mieux ton salaire !

#9 - Assumer son ambition

Lorsqu’une femme prend des risques ou qu’elle est entreprenante, on lui attribue souvent des qualificatifs masculins. Difficile d’assumer ses ambitions, dans ce contexte. Il est essentiel que les femmes parviennent à s’affranchir des règles et des stéréotypes qu’on leur inculque. L’autocensure, le syndrome de l’imposteur ou la culpabilsation sont autant de freins à tes rêves, ma petite !

I Conseils de Mamie RH
Le mentoring, ou encore le networking seront de précieux alliés : bien s’entourer permet d’évoluer en toute confiance, pas à pas. Osez choisir le métier de vos rêves, mes enfants !

Michelle-Obama-meme-femme-entreprise-difficulte-travail-egalite-parite

#8 - Le congé maternité

Il semblerait que la maternité effraie toujours certains collaborateurs soucieux des objectifs de leur entreprise à court-terme. Certes, le départ en congé maternité n’est pas une mince affaire : il faut trouver un(e) remplaçant(e), transmettre les dossiers en cours,… Mais rien de tout cela ne justifie d’être placardisée à son retour en entreprise. Heureusement, la loi interdit de licencier une femme enceinte ayant annoncé sa grossesse à sa hiérarchie. 

I Conseils de Mamie RH
Pourquoi ne pas mettre les hommes sur le même pied d’égalité que les femmes (ou presque) en instituant un congé paternité obligatoire de 6 semaines au lieu de 2 actuellement ? Sept hommes de moins de 35 ans sur 10 se disent favorables à cela.

INTERNE-conge-maternite-allaitement-egalite-partie-comment-bien-gerer-accouchement-entreprise-conge-maternite-paternite

#7 - Des coutumes ancestrales 

Ta mamie de substitution préférée va te raconter une histoire. Au XVIe siècle, le jour du 25 novembre, la coutume était de rendre hommage à Sainte Catherine (la patronne des « filles à marier »). Pour cela, on faisait défiler les femmes de plus de 25 ans toujours célibataires... afin de leur trouver un conjoint au plus vite, évidemment. Eh bien… Cette coutume perdure encore, de nos jours, dans certaines grandes entreprises.  

I Conseils de Mamie RH
Connaître l’origine de ces rites désuets, c’est bien. En revanche, nul besoin de les entretenir, mon enfant ! Si tu t’y trouves confrontée, pourquoi ne pas en discuter avec tes collègues et ta hiérarchie ? C’est la meilleure façon d’impliquer une équipe sur un sujet, sans rien imposer brutalement. Voilà une forme d’intelligence humaine !

#6 - Des postes à moindre responsabilité

Un homme a deux fois plus de chances qu’une femme d’accéder aux 3% des emplois les mieux rémunérés. Le gouvernement a tenté de résoudre le problème avec la loi Copé-Zimmermann (2011), qui impose un quota minimum de 40% de femmes dans le conseil d’administration des grandes entreprises. Un objectif qui n’a toujours pas été atteint aujourd’hui. Pas étonnant, lorsqu’on sait qu’il a fallu attendre 2016 pour qu’une femme soit nommée à la tête d’une entreprise du CAC40 (Sophie Bellon, PDG de Sodexo). 

I Conseils de Mamie RH
Je vais peut-être te surprendre, mon enfant, mais il me semble que les femmes doivent agir elles-mêmes pour renverser l’ordre établi en s’affirmant. Comme le disait Gisèle Halimi, « Pour briser la clôture où l’enferme l’homme, la femme doit aussi dénoncer l’image d’elle-même qu’elle renvoie ».

#5 - Des secteurs encore très masculins

Du haut de mon grand âge, je le vois bien : certains secteurs demeurent quasi-exclusivement dominés par la gent masculine. Laisse-moi te donner un petit exemple, mon enfant. Aujourd’hui, on compte deux tiers d’hommes dans les métiers du numérique en France et 85% la cybersécurité … alors que la première ligne de code a été écrite par une femme (l’illustre Ada Lovelace). On marche sur la tête, n’est-ce pas mon enfant ?

I Conseils de Mamie RH
Mieux vaut enfoncer des portes ouvertes : non, les femmes ne sont pas des êtres fragiles, et n’ont pas à « jouer un rôle » pour faire leur place au milieu des hommes. La clé ? Assumer sa légitimité tout en s’appuyant sur l’expérience d’autres femmes bienveillantes qui sont passées, elles aussi, par là. Les intitatives sont déjà nombreuses : des réseaux de solidarité entre les femmes Digital Ladies & Allies, ou encore l’association JamaisSansElles qui promeut la mixité. Voilà qui te permettra d’avancer sereinement, sans céder au sectarisme, mon enfant !

egalite-parite-sororite-secteurs-masculins-femme-entreprise-difficulte

#4 - Continuer à allaiter en entreprise

Même de mon temps, l’allaitement a toujours été un sujet polémique, mon enfant : certains le voient comme une libération du corps de la femme, d’autres comme un asservissement. Aujourd’hui, beaucoup de femmes arrêtent d’allaiter leur bébé après les dix semaines suivant sa naissance (sinon, elles prennent un congé parental). Un véritable dilemme cornélien entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Pourtant, l’OMS recommande un allaitement exclusif du nourrisson pendant ses 6 premiers mois de vie. À méditer, donc !  

I Conseils de Mamie RH
Il est essentiel de connaître tes droits pour être libre de tes choix, mon petit. Sache que les salariées peuvent allaiter leur enfant pendant les heures de travail, et ce pendant sa première année. Elles ont donc jusqu’à 30 minutes de pause le matin et de 30 minutes l’après-midi. Les entreprises de plus de 100 salariés, quant à elles, ont l’obligation de proposer un local dédié à l’allaitement. N’hésite pas à en parler avec ta hiérarchie si tu as des questions, mon enfant !

#3 - La pression de l’apparence 

Ah, je sais combien l’apparence est devenue un sujet central pour ta génération, mon enfant ! Mais n’oublie jamais que les vêtements, tout comme les accessoires et le maquillage, sont des outils qui peuvent aussi bien libérer la femme que l’asservir ! Une étude montre qu’une femme est plus souvent jugée sur son apparence qu’un homme lors d’un entretien d’embauche. De nombreux magazines féminins et autres sites d’emploi très sérieux prodiguent des conseils … parfois discutables !

I Conseils de Mamie RH
Là encore, l’objectif est de conserver un esprit critique tout en restant soi-même, mon enfant. N’hésite pas à revendiquer ta personnalité à travers un détail de style : si tu les assumes, tes petites lunettes rouges deviendront ta signature ! 

#2 - Concilier vie familiale et vie privée

Polychrones, les femmes ? À quel prix ? Aujourd’hui, 30,7% d’entre elles travaillent à temps partiel (contre 7,8% des hommes). Emmener et aller chercher les enfants à l’école, être de retour pour donner le bain : voilà qui demande une certaine flexibilité horaire. Pas toujours facile de jongler ! Or, l’entreprise a tout intérêt à ce que cette conciliation se passe au mieux pour avoir des collaboratrices épanouies et plus productives. 

I Conseils de Mamie RH
La carrière, qui est un projet personnel à l’origine, doit devenir la création du couple (quand cela est possible) ! Alors finie la répartition archaïque des tâches : tu peux même t’aider de l’application Maydee pour mieux répartir les tâches ménagères. Ta charge mentale s’en trouvera allégée ! 

#1 - Faire face aux remarques sexistes

Qu’il soit ordinaire, «  bienveillant », ou agressif, le sexisme n’a plus sa place dans la société, mon petit. Et pourtant, 80% des femmes affirment y avoir été confrontées au travail. Remarques sur le physique et autres paroles infantilisantes peuvent avoir des conséquences psychologiques majeures sur les victimes. On ne badine pas avec cela, mon enfant.

I Conseils de Mamie RH
Ta Mamie RH préférée plaide pour la tolérance zéro, mon enfant. Tu n’es pas responsable de cette situation très gênante ! N’hésite pas à faire répéter ses inepties à ton interlocuteur pour le mettre face à son erreur, ou à en parler à ta hiérarchie le cas échéant. Comme le dit cette jeune chanteuse Angèle : « Balance ton quoi, un jour peut-être ça changera ».

 

A LIRE : Comment repérer les offres qui sont faites pour toi ?

A LIRE : 10 conseils pour être un bon freelance

A LIRE : 10 pires fautes de français à l'oral que tout le monde fait 

 

Sources : Sciences Humaines - Cadre Emploi Libération - Les Echos - Service Public  - L'express - Les Couilles sur la Table - Alternative Economique - L'express - Insee - Les Echos

@Wan2bee / @Images : Shutterstock et Wan2bee

Mamie RH
| 25 septembre 2020| By Wan2bee

    Laisse un commentaire