header_blog_wan2bee_v4

    DERNIERS ARTICLES

    Retour à l'accueil

    Ton métier dans 20 ans / Nos films et séries seront-ils écrits par des robots ?

    web-serie---ton-metier-dans-20-ans---scenariste

     

    Ton Métier dans 20 ans est une web-série thématique sur l'avenir de chaque métier.

    Crois-tu que ton métier existera encore dans 20 ans ? Comment penses-tu qu'il évoluera ?

     

    Chaque épisode présente un professionnel qui nous raconte son métier et comment il l'imagine dans les années futures.

    Aujourd'hui, zoom sur Cécile Lorn, Scénariste depuis 4 ans.

     

    Aujourd’hui, nous sommes partis à la rencontre de Cécile, qui est scénariste depuis 4 ans. Elle travaille sur plusieurs projets de films et de séries et nous lui avons demandé comment elle envisageait le futur de la profession de scénariste.

    Le milieu du cinéma, avec l’émergence des plateformes de streaming a beaucoup changé et le travail de scénariste a muté. Les besoins sont plus importants et l’écriture, elle, est différente. Voyons comment Cécile perçoit les choses.

     

    TMD20A - Scénariste HD

    Lien de la vidéo

    Tu veux devenir scénariste ? Retrouve toutes les informations que tu dois savoir sur notre fiche métier : le cinéma.

     

    Cécile présente toi : en quoi consiste ton travail ?

    Bonjour, je m’appelle Cécile, je suis scénariste depuis 5 ans maintenant.

    Mon travail consiste pour m’exprimer simplement, à écrire des histoires.
    Je commence toujours par écrire un synopsis qui est l'idée principale en quelques lignes du film ou de la série. Il introduit le concept principal de l’histoire, les principaux personnages etc…

    Ensuite j’écris le traitement. Il s’agit d’une version un peu plus longue du synopsis où l’on rajoute pas mal de détails.

     

    Si j’ai la chance que le projet soit acheté par un producteur je peux passer au "séquencier".

    Le "séquencier" est en fait le rassemblement de toutes les séquences du film, ou de l’épisode, écrites succinctement. Il s’agit de l’avant-dernière étape.

    Enfin, on va écrire le "dialogué". Ici, on retrouve les dialogues du film où les personnages parlent. En regroupant tout ça, on a vraiment ce qu’on appelle un scénario.

     

    Comment imagines-tu ton métier dans 20 ans ?

    J’imagine que dans 20 ans les scénaristes seront déjà beaucoup plus diplômés que maintenant.

    On a dans le métier une arrivée très importante de scénaristes diplômés, mais pas seulement sortant de la Fémis ou du CEEA, de toutes ces grandes écoles du scénario. On retrouve des gens maintenant sortant de science PO Normal sup etc.

     

    Jusqu’à présent on pouvait très bien apprendre sur le tas. Il y a un apport très important de “cellules grises” actuellement dans la profession. C’est très bien parce que ça permet l’émergence de projets plus ambitieux et de plus en plus intéressants.


    Il va y avoir une concentration des financements sur les collaborations internationales.
    Les films et les séries sont des objets que l’on peut vendre à l’exportation.

    On assiste à l’émergence de financement de grosses co-productions américaines avec des pays européens mais on aura en revanche, un peu moins d’argent pour les productions nationales.

    On assiste à ce transfert d’argent de productions vers des oeuvres qui suscitent un intérêt international en vue d’être exportées.

     

    Comment ressens-tu l’impact des plateformes de streaming sur ton travail ?

    ton-metier-dans-20-ans---scenaristeTrès franchement, je ne ressens pas trop leurs impacts pour l’instant, tout simplement parce que je n’ai pas encore travaillé pour elles.

     

    Je sais qu’une des séries sur laquelle je travaille va être rachetée par Netflix, néanmoins, c’est TF1 qui va la produire et elle sera ensuite rachetée par Netflix.

    Je connais des scénaristes qui travaillent pour ces grandes plateformes.

     

    D’après ce que j’ai compris, l’enveloppe globale de l’écriture est assez conséquente, donc les scénaristes sont mieux payés par contre les droits de diffusion sont moins importants. Néanmoins, j'émets des réserves car on entend aussi parfois le contraire.

    On rencontre aussi sur ces plateformes un goût plus important pour le genre, pour tout ce qui est fantastique, le gore etc… Elles sont plus en demande pour des projets de sciences-fictions que la TV qui, jusqu’à présent recherchait plutôt des dramas et des comédies. On fait donc appel de plus en plus à des scénaristes qui vont savoir écrire des histoires de genre, qui vont se spécialiser là-dedans.

     

    À la différence des chaînes hertziennes où l’on avait des programmes prévus pour toute la famille, pour différentes classes d’âges, tranches d’âges, les plateformes de streaming proposent un contenu beaucoup plus ciblé. Des propositions de niches.

    Par exemple pour les fans de rap on va avoir une série sur le rap et un documentaire sur l’album de Nekfeu. Pour les fans de gore on va avoir des séries sur le gore et des films d’horreurs etc…

    Il y a une multiplication des projets qui s’adressent à des publics plus restreints que les chaînes hertziennes qui essaient de rassembler le maximum de personnes à 20 heures devant la télévision.

     

    Avec le développement de l’intelligence artificielle, on parle de plus en plus d’IA pouvant écrire des histoires. Est-ce que tu penses que le robot sera un accompagnant ou va vous remplacer dans le futur ?

    Pour l’instant, l’intelligence artificielle n’est pas une préoccupation. On en parle très peu dans le métier. Est-ce qu’un robot peut à terme remplacer un scénariste ou devenir un accompagnant ?

    Je pencherais plus pour le côté accompagnant, tout simplement car le robot n’a pas la structure émotionnelle pour écrire un personnage.

     

    Un personnage s’écrit essentiellement sur l’émotion, un film tient sur l’émotion, que l’on transmet aux spectateurs.Or le robot pourrait, je pense, très bien structurer une histoire, et peut très bien avoir des idées via une base de donnée de films et de livres. Il ira ensuite piocher dans ces idées pour les réinterpréter.

    Mais le fond du film, c’est à dire l’émotion, je crains que le robot ait quelques difficultés à le faire passer.

     

    Comment inventer un être humain quand on n’est pas soi-même un humain ?

     

    Les personnages s’expriment par exemple d’une certaine façon dans un dialogue, est-ce qu’un robot est capable de reproduire ça ? Ça aussi j’en doute.

    Ce qui est sûr, c’est qu’il pourra brainstormer et construire la structure d’un film, car nous travaillons toujours sur les mêmes structures scénaristiques.

     

    Comment et grâce à quels outils ton métier va-t-il survivre aux nouvelles technologies ?

    Mon outil principal c’est d’être un être humain ! Pour moi, le métier de scénariste est l’un des métiers qui ne va pas être trop impacté par l’intelligence artificielle.

     

     

     

    Retrouve la web-série Ton Métier dans 20 ans prochainement avec d'autres professionnels de tous secteurs !

     

    Rendez-vous bientôt !

     

     

    Retrouve ici les épisodes précédents de la web-série :

     

    @wan2bee / @Images : Shutterstock & Wan2bee

    Web series | 10 décembre 2019| By Wan2bee

    Laisse un commentaire