header_blog_wan2bee_v4

DERNIERS ARTICLES

Retour à l'accueil

Top 10 des métiers en télétravail

top - 10 - metiers - teletravail - wan2bee - metier -remote -home -office -coach -avocat - traducteur - monteur video - graphiste - referenceur - seo - redacteur - web - webmaster - developpeur - vendeur - ecommerce - freelance

 

Nous sommes de plus en plus nombreux à pratiquer le télétravail.

 

A temps partiel ou à temps plein, le travail à distance a des avantages et des inconvénients

qui modifie profondément notre manière de vivre.

 

Voici le top 10 des métiers parfaits en télétravail.

 

#Métier 10 : Coach

Contrairement aux idées reçues, le coach n’est pas là uniquement pour t'obliger à faire du gainage trois fois par semaine.

 

Non, il existe des coachs pour tous les aspects de la vie. D'ailleurs, le métier se transforme très bien avec l’évolution numérique que nous vivons. Néanmoins, un coach, qu’il soit sportif ou digital, garde le même objectif : celui de t’aider à atteindre un objectif.

 

Il cherche à comprendre tes enjeux, clarifier ta réflexion, te donner confiance en toi et en ton projet. Ensuite, il encadre les étapes à respecter pour que tu atteignes ton but.


Et parce qu’il s’agit avant tout d’un article sur le télétravail, le coach peut travailler n’importe où dans n’importe quel cadre. Si tu veux devenir coach, tu peux très sérieusement envisager de partir vivre à l'étranger, tout en continuant à travailler.

| Formation : comment devenir coach ?

Il existe une multitude de façons de devenir coach mais aucune formation certifiée par l’Etat.

La majorité du temps, les coachs ont une grande expérience dans le secteur d’activité dans lequel ils travaillent. Ils sortent d’écoles de commerce, d’ingénieurs ou encore de gestion ou de sport...

Tu peux néanmoins passer par l’une des multitudes d’écoles privées qui te proposent une formation pour devenir coach.

 

En voici quelques unes :
  • Haute-ecole-de-coaching
  • Exalto
  • Ici.coach
  • Linkup coaching

 

Université :
  • Diplôme d’Etudes Supérieures d’Université (DESU) : Paris 2, 8, 10, DESU Coaching à la faculté d’Economie et de Gestion d’Aix-Marseille Université,
  • Master à l’Université d’Aix-Marseille,
  • Coaching de l’IAE de Toulouse,
  • Coach en entreprise à l’Université de Lyon III,
  • Coaching Professionnel, pratiques de l’accompagnement à l’université Catholique de l’Ouest à Angers ou Paris
  • Executive Coaching à l’Université de Cergy Pontoise

| Salaire : combien gagne un coach ?

Entre 150 € et 300 € par session, environ 3600 € brut par mois en cabinet de coaching.

 

 

#Métier 9 : Avocat / Avocate

 

Eh oui, on en parle assez peu, mais il est tout à fait possible d’exercer le métier d’avocat en home-office.


Un avocat doit avant tout accompagner son client, mais la rencontre n'est pas toujours nécessaire !
Ils existent différents types d’avocats. Il y a les spécialistes en conseil en droit des affaires. Et d'autres, qui pratiquent du contentieux et qui vont souvent au tribunal pour défendre leurs clients (ce sont eux que tu vois dans les séries policières).

 

Tu l’as compris, c’est la première  catégorie qui nous intéresse. En effet, l’avocat consultant n’a besoin que d’un téléphone et d’une connexion internet pour faire son métier, il peut donc travailler d’où il veut.

| Formation : comment devenir avocat / avocate au conseil ?

Il  faut obtenir un M1 ou M2 en droit à l’université pour passer le Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CRFPA).
Le futur avocat doit ensuite suivre une formation de 18 mois et réaliser un stage obligatoire en cabinet. Puis, vient un second concours, celui de l'Institut de formation et de recherche des avocats aux Conseils qui lui permette de pratiquer son métier.

| Salaire : combien gagne un avocat / avocate au conseil ?

Les avocats au conseil sont ceux qui gagnent le plus de toute la profession avec un salaire moyen d’environ 90000 € bruts par an.

 

#Métier 8 : Traducteur / Traductrice

 

Même si le métier va bien disparaitre d’ici quelques années avec l’évolution des technologies, les besoins en traduction ont fortement augmenté ces dernières années (notamment avec l'explosion de contenus médias comme la plateforme de streaming Netflix).

 

Cependant, le métier de traducteur répond à un champ de besoin très vaste et ne se limite pas à traduire des livres et des séries. Il y a des possibilités dans le secteur médical, droit, technique, modes d’emploi, musées, interprète juridique ...

 

C'est un métier qui peut parfaitement être exercé en freelance et en télétravail. Etre traducteur et faire le tour du monde sont compatibles. Seule contrainte : il ne faut pas avoir peur de se réveiller pour rendre les traductions à temps, en respectant le fuseau horaire de ses clients ! 
Le métier nécessite néanmoins d'être très à l'aise dans les langues traduites et peut se révéler chronophage.

| Formation : comment devenir traducteur / traductrice ?

Il existe un certain nombre d’écoles proposant un cursus menant au métier de traducteur :
  • ISIT (Institut de management et de communication interculturels) filière management, communication, traduction.
  • ESIT  : master pro de traduction éditoriale, économique et technique.
  • IPLVI  : cursus en langue vivant à Anger
  • IT-IRI  : Institut de traducteurs à Strasbourg.
  • Estri :  ecole supérieure de traduction à Lyon

A partir d’un niveau bac+3 tu peux accéder à plusieurs universités : 

  • Traduction littéraire et édition critique Lyon 2,
  • Traducteur commercial et juridique Lyon 3,
  • Traduction littéraire Paris 7,
  • Traduction Paris 8,
  • Traduction anglaise spécialisée Paris Ouest,
  • Traduction culturelle Aix-Marseille.

| Salaire : combien gagne un traducteur / traductrice ?

Le salaire des traducteurs est extrêmement variable et s’étend de 800 à 3000€ brut par mois

Il peut dégager une moyenne de 1700 € net par mois.

 

top-10-teletravail-traducteur-metiers - metier - français - anglais - traduction - freelance

#Métier 7 : Monteur vidéo

 

De navet à chef-d'oeuvre, on dit souvent que le montage peut décider du sort d'un film.

Les monteurs ont un rôle primordial, car ils créent du lien et le dynamisme des scènes.

 

Le monteur travaille souvent en étroite collaboration avec le réalisateur, en CDD le temps du film. Sous l’égide d’un chef, le monteur est soumis à une certaine pression.

Travail de l’ombre par excellence, si le travail chronophage ne te dérange pas, que tu aimes changer régulièrement de projet et bien sûr si tu es passionné-e de cinéma, alors ce travail peut être fait pour toi !

Il est possible avec le temps d’évoluer vers le métier de créateur d’effets spéciaux, d'étalonneur, de directeur de post-production, et même de réalisateur.

 

Hormis le cinéma, le monteur peut travailler pour des entreprises privées voulant soigner leur communication ou des chaines télévisuelles ou en ligne. Muni d'un ordinateur assez puissant, le monteur peut facilement travailler en télétravail.

| Formation : comment devenir monteur vidéo ?

Il y a plusieurs formations possibles pour devenir Monteur :

  • BTS des métiers de l’audiovisuel Option métiers du montage et de la postproduction,
  • BTS Option technique d’ingénierie et exploitation des équipements,
  • BTS Option métiers de l’image,
  • BTS Option gestion de production,
  • Ecoles de cinéma comme L’ESRA ou le CLCF proposent des formations de Monteur,
  • Master pro à l’université : Arts du spectacle - Cinéma et audiovisuel option réalisation et création.

| Salaire : combien gagne un monteur vidéo ?

Un Monteur débutant perçoit entre 1 530 € à 1 840 € net par mois.

Avec l’expérience, il peut toucher entre 2 600 € à 3 100 € net par mois.

S'il devient intermittent du spectacle, son cachet fluctue entre 150 € à 400 € brut la journée.

 

#Métier 6 : Graphiste

 

S’il y a bien un métier auquel on pense quand on réfléchit à l’auto-entrepreneuriat, c’est bien le métier de graphiste !

 

C’est simple, le graphiste peut travailler où il veut, tant qu’il reste en contact avec son client. 

Mais le métier de graphiste est soumis à une forte pression, car le secteur est bouché, si bien que de nombreux clients cherchent à obtenir gratuitement les services de cette profession.

 

Néanmoins, il reste un métier créatif et agréable qui te permet de te tourner vers de nombreux métiers (par exemple, si tu souhaites commencer une formation annexe dans le marketing, la communication, le webdesign ou encore la programmation.)

 

Le graphiste doit toujours être à la pointe des mises à jour des logiciels et constamment jongler entre les attentes du client et sa vision artistique du projet. 

| Formation : comment devenir graphiste ?

Il existe une MULTITUDE de formations pour devenir graphiste, bien sûr toutes ne se valent pas et certaines sont plus prestigieuses que d’autres. Tu peux néanmoins commencer par un BTS ou t'orienter vers une école privée. 

 

Bac +3

  • Bachelor graphiste Designer
  • Bachelor communication visuelle,
  • Bachelor création digitale,
  • Bachelor designer graphique et multimédia,
  • Diplôme national d'art options communication et design,
  • Formation Graphiste motion designer à l’école des Gobelins,
  • Licence pro créations visuelles pour support numérique
  • Licence graphiste multimédia

Bac + 4

  • Designer graphiste,
  • DSAA diplôme supérieur d'arts appliqués option avec option graphisme.

 

Bac + 5

  • Diplôme national supérieur d'expression plastique options communication, design.
  • Concepteur réalisateur graphiste (formation en contrat de professionnalisation).

| Salaire : combien gagne un graphiste ?

Environ 1800 € net par mois en début de carrière et jusqu’à 3000 € net par mois après plusieurs années d’expérience.

 

#Métier 5 : Référenceur SEO

 

Tu fais peut-être partie des gens qui n’ont jamais entendu parler de ce métier et qui se demande, qu’est-ce qu’un référenceur SEO ?


Le référenceur SEO est une sorte de mix entre le chargé marketing et le trafic manager.


Son métier consiste à optimiser et augmenter le trafic internet d’un site en augmentant la visibilité de ses pages sur le moteur de recherche le plus utilisé du monde : Google. 90% des utilisateurs arrêtent leur recherche dès la première page, il y a donc un trafic important jeu.

 

Le référenceur SEO doit optimiser la structure du site pour lequel il travaille, mais également utiliser les bons mots-clés pour les critères de recherches. L'objectif ? Que le site soit considéré comme pertinent aux yeux du robot de Google.

 

Un bon référenceur a des notions de codes pour comprendre au mieux les structures web. Il doit également connaitre parfaitement l’audience du site, et être constamment au courant des dernières évolutions technologiques du milieu.


Métier assez récent, il prend de plus en plus de place et devient quasiment incontournable dans le monde du digital. Néanmoins, le secteur devient assez bouché, les propositions de référencements étant extrêmement nombreuses.

 

N’ayant pratiquement pas besoin de rencontrer le client, à part peut-être pour une première réunion, le métier de référenceur SEO s’adapte parfaitement au télétravail.

| Formation : comment devenir référenceur SEO ?

Il existe très peu de formations pour devenir référenceur SEO. Ainsi la majorité des gens exerçant ce métier sont autodidactes.

Néanmoins voici quelques sites proposant des formations :

| Salaire : combien gagne un référenceur SEO ?

Environ 22000 € brut par an au début, puis jusqu’à 40000 € par an avec de l’expérience.

 

top-10-teletravail-wan2bee-seo-metiers-metier-freelance-referencement-referenceur-google-trafic-optimiser-audience-digital

#Métier 4 : Rédacteur / Rédactrice web

 

Le métier de rédacteur a lui aussi beaucoup changé à cause/grâces aux évolutions technologiques de ces deux dernières décennies.


Le rédacteur web doit avoir des notions de SEO (optimisation des pages pour le référencement sur Google). Il est donc amené à travailler avec des mots-clés précis pour augmenter la visibilité des sites de ses clients.

 

Le rédacteur web n’est pas un journaliste, il a des connaissances spécifiques en marketing et HTML. Son travail se rapporte plus de celui d’un blogueur (mais pour une personne tierce). Le rôle du rédacteur web est de plus en plus important aux yeux des entreprises.

En agence ou en freelance, le rédacteur web travaille souvent de chez lui. C'est donc un métier qui correspond parfaitement au télétravail ou au voyage.

| Formation : comment devenir rédacteur / rédactrice web ?

Métier lui aussi assez récent, il n’existe pas de formation officielle reconnue par l’Etat pour pratiquer ce métier.

 

Les rédacteurs web actuels viennent de tous les milieux et tout le monde peut actuellement pratiquer ce métier en se formant en autodidacte ou avec l’une des nombreuses formations que l’on trouve sur internet.

 

Néanmoins, tu pourras passer par l’une de ces branches si tu veux pratiquer directement ce métier : 

  • DUT Information et Communication (Bac+2)
  • Licence Information et Communication (Bac+3)
  • Bachelor Marketing et Communication (Bac+3)
  • Master Communication (Bac+5)

Tu peux également passer par une formation proposée sur internet :

| Salaire : combien gagne un rédacteur / rédactrice web ?

En moyenne 1500 € net par mois.

#Métier 3 : Webmaster

 

Le webmaster est un véritable polyglotte et sait parler de nombreux langages informatiques (C++ ,HTML, JavaScript, Dreamweaver, XML etc..).


Le webmaster est en charge de la création et de l’entretien d’un site web. Le webdesigner (en charge de l’ergonomie du site) ou le webmaster (en charge de l’optimisation du site) travaillent avec un UX designer et un référenceur SEO.

Le webmaster peut travailler sous la tutelle du chargé marketing ou du chef de projet, d’ailleurs il peut lui-même devenir chef de projet avec des années d’expérience.
Avec des horaires difficiles et soumis à une grosse pression, son travail est néanmoins rythmé par une pluralité des tâches qui rend ses missions stimulantes. 

 

Il est tout à fait possible de travailler à son compte, de rencontrer ses clients de manière épistolaire, et donc de devenir webmaster en télétravail (le téléphone est une super invention hein ?).

| Formation : comment devenir webmaster ?

Comme pour la plupart des métiers du web, il existe de nombreuses façons de devenir webmaster.

Tu peux donc passer par un cursus universitaire classique, une école privée, une école d’art ou une formation professionnalisante.

 

  • BTS services informatiques aux organisations,
  • BTS réseaux de communication,
  • BTS communication visuelle et multimédia,
  • DEUST webmaster et métier de l'internet,
  • DUT métiers du multimédia et de l'internet.
  • Bachelor : web, métiers du web,
  • Licence pro webmaster : conception et administration web,
  • Master création numérique spécialité design d'interface,
  • Master pro information et communication spécialité métiers de l'information et médias numériques.

| Salaire : combien gagne un webmaster ?

2000 € brut par mois en débutant puis après quelques années d’expériences, environ 3500 € brut par mois.

 

#Métier 2 : Vendeur / Vendeuse e-commerce

Tu dois te demander pourquoi ce métier est dans cette liste. 

Et bien tout simplement parce que le commerce de vente en ligne a explosé ces dernières années et nombreuses sont les personnes à s’être aventurées dans le commerce de la vente en ligne !

 

Il existe plusieurs moyens d’entrer dans le monde de l’e-commerce, soit en ayant son propre site via des plateformes comme shopify ou alors être un tierce et vendeur indépendant sur des sites comme Amazon ou encore Fnac.

L’avantage de ce travail ? Tu es complètement indépendant et le télétravail devient alors ton quotidien !
Selon ce que tu vends et la façon dont tu le vends, tu auras peu de charges et tu seras amené à travailler avec de nombreux intervenants.

 

Avant toute chose, tu dois élaborer le concept d'un store et définir les produits que tu souhaites vendre. 

Autre étape importante : s'informer sur le marché, définir ta cible, ton image, acheter un nom de domaine, et enfin réaliser un business plan.

| Formation : comment devenir vendeur / vendeuse e-commerce ?

Il n’y a pas de formation concrète pour devenir vendeur e-commerce.
Je te conseille de te former directement sur internet où de nombreuses formations ou tutoriels gratuits sont à ta disposition.


Attention néanmoins, de nombreuses personnes vendent des formations à des prix onéreux prétendant avoir la recette miracle pour dégager rapidement un gros chiffre d’affaires.

Une école de commerce est tout de même un réel atout pour partir bien armé dans cette aventure.

| Salaire : combien gagne un vendeur / vendeuse e-commerce ?

En moyenne, 34202 € net par an mais cela est extrêmement variable et va de quelques euros à plusieurs millions.

 

#Métier 1 : Développeur / Développeuse

 

Il existe une multitude de développeurs : du développeur web au développeur informatique, qui conçoit et programme des logiciels informatiques.


Un développeur dans le secteur du jeu vidéo aura beaucoup de mal à travailler en freelance.
Un développeur informatique peut, lui, travailler en freelance ou avec des ESN (Entreprise de Services du Numérique).


Ainsi, il est généralement en freelance et peut venir quelques jours par mois en entreprise pendant la mission.
Il peut être amené à travailler avec d’autres développeurs lors de ces missions.
Le métier de développeur est extrêmement chronophage et ne compte pas ses heures.

Parlant plusieurs langages (python, java C++), le développeur est amené à travailler avec de nombreux acteurs du monde informatique (programmeur chef de projet graphiste etc…)


C’est un métier en constante évolution, avec de nombreux débouchés.

| Formation : comment devenir développeur / développeuse ?

Il est tout à fait possible de devenir programmeur de manière autodidacte

Tu peux intégrer des écoles prestigieuses comme l’école 42.

Tu peux également suivre des formations courtes et intensives comme des MOOC pour devenir rapidement développeur ou encore te spécialiser dans un langage informatique.

Tu peux également passer par des BTS informatiques ou licence pro : métier de l'informatique.

Je te recommande tout de même de passer par une grande école d’ingénieur comme EPITA, EPITECH, ENI, EPSI dont les profils sont très recherchés sur le marché du travail et conduisent souvent à obtenir un poste à responsabilité.

| Salaire : combien gagne un développeur / développeuse ?

2300 € brut par mois en début de carrière puis plus de 3200 € brut par mois après quelques années d’expériences.

 

 

A LIRE : Comment travailler dans le monde du Cinéma #1

A LIRE : Comment travailler dans le monde du Cinéma #2

 

Alors ça t'a plu ? En attendant, tu peux découvrir d'autres mondes et fiches métier :

 

A LIRE : Comment travailler dans le monde du football ?

A LIRE : Comment travailler dans le monde de l'équitation ?

 

@Wan2bee / @Images : Shutterstock / Wan2bee

Fiche métier
| 28 juillet 2020| By Wan2bee

    Laisse un commentaire